Allergies aux acariens : le degré d’importance chez l’enfant et l’adulte ?

Allergies aux acariens : le degré d’importance chez l’enfant et l’adulte ?

L’allergie respiratoire touche actuellement près de 20% de la population. Qu’il s’agisse de la rhinite, de l’asthme ou de la conjonctivite, le malaise est bien souvent dû aux poussières à la maison. Ces dernières contiennent une multitude de particules nocives telles que les acariens, les squames ou le pollen. Les acariens, en particulier, sont source de plusieurs désagréments autant pour les adultes que pour les enfants allergiques. Zoom sur ce qu’il y a à savoir sur cette allergie aux acariens.

Une allergie aux acariens, c’est quoi ?

Les acariens sont des êtres vivants microscopiques de la même famille que les araignées. Un acarien mesure environ trois dixièmes de millimètre de long. Ces petites bêtes constituent la principale composante de la poussière intérieure de nos domiciles. Puisque quelques grammes de poussières contiennent des dizaines de milliers d’acariens, même les pièces les plus propres en contiennent. À la maison, il est possible d’en trouver jusque dans les matelas, les couettes et les oreillers. Ceci explique qu’il soit vital de trouver une housse anti acarien pour que la literie soit confortable aux personnes allergiques. Notons que les acariens se nourrissent essentiellement des débris de peau humaine et animale. Avec leur fort pouvoir allergisant, ils peuvent provoquer des hypersensibilités aux organismes qui entre en contact avec eux. Ainsi, pour les sujets allergiques, le système immunitaire considère les acariens comme des ennemis et se met à s’activer de façon disproportionnée.

L’allergie aux acariens dépend-elle de l’âge ?

Les symptômes associés aux allergies aux acariens apparaissent lorsque ces petites bêtes arrivent aux muqueuses nasales ou bronchiques. Chez la plupart des patients, on peut parfois remarquer de la toux, des maux de tête, de la difficulté à respirer, des larmoiements, des éternuements, etc. Il faut savoir que l’allergie aux acariens est la principale cause de l’asthme allergique, surtout si elle n’est pas convenablement traitée dès l’enfance. Par ailleurs, il est constaté que l’allergie est plus fréquente chez les adultes que chez les enfants. Plus une personne devient âgée, plus la fréquence de ses allergies aux acariens s’accroît. En effet, le développement de la sensibilité commence dès l’enfance, mais elle ne s’exprime pleinement qu’à l’âge adulte. En plus, pour les adultes, les réactions inflammatoires causées par les acariens entraînent des modifications du système respiratoire. Dans ce cas, les traitements standards ne suffisent plus à atténuer les symptômes.

Comment lutter contre les acariens ?

Pour les allergiques, il est important de se limiter au maximum l’action des acariens dans la maison. Il est d’abord bon de savoir que les acariens se développent dans des endroits humides et chauds. Il faut donc vérifier régulièrement l’humidité des pièces avec des appareils fiables. Le chauffage doit être réglé à une température inférieure à 20°C. Il faut aussi garder les vêtements dans des armoires aux portes fermées pour que les poussières ne les atteignent pas. Pour ce qui est des meubles, il convient de choisir ceux qui ne retiennent pas de particules, notamment les meubles en bois, en cuir ou en plastique. Dans ce sens, il est important de remplacer les moquettes par du parquet ou du carrelage. La dernière des astuces et non la moindre, il faut faire régulièrement le nettoyage des meubles, du parquet, des rideaux, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *